Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Le Grand Duché d'Orléansie
le roi louis
post May 26 2007, 05:24 PM
Message #1





Groupe : Membre
Messages : 515
Inscrit le : 2006
Membre no. 1694



Bon, bon, partiel aidant ce n'est pas facile de trouver le temps d'écrire mais on y vient.

Le Grand Duché d'Orléansie

Ce royaume mineur émerge d'une récente guerre civile.

En effet, ce petit état a beaucoup souffert des querelles de succession entre les descendants de Louis XXII le Prolifique. Après presque dix ans de guerre larvée, d'assassinats et de trouble, c'est finalement Jean-Louis l'Aventurier, fils du Duc par sa deuxième épouse, qui prit la couronne. En montant sur le trône, il prit le titre de Louis XXIII, après avoir éliminé le dernier prétendant, Marc-Louis le Bâtard, à la Bataille des Rivières Pourpres.

La noblesse s'est décimée dans ces guerres intestines et c'est une nouvelle classe dirigeante qui émerge, issue de la bourgeoisie marchande, voire de la riche paysannerie.

La défaite de Marc-Louis a vu le triomphe de l'infanterie et de la poudre noire sur la tradition et la chevalerie. C'est réellement une nouvelle ère qui s'ouvre pour le Grand Duché.

La nouvelle dynastie est assurée grâce au fécond mariage avec Mathylde aux Verts Yeux, dont sont déjà issus deux fils. Hélas, elle est morte en couche l'hiver dernier en mettant au monde des faux jumeaux ; le Duc est donc veuf, mais hésite à se remarier après l'exemple de son père qui se remaria trois fois, origine de la dernière guerre.

La chancellerie s'active car le jeune souverain compte bien restaurer la grandeur de son pays. Cependant tout est à reconstruire et il est clair qu'il faudra du temps avant que les moyens militaires du royaume permettent d'envisager des conflits de grande envergure.


La cité

Saint Claire du Roc
Demeure ancestrale de la famille des Orléansies, berceau du Duché, ravagée pendant la guerre, la citadelle a subi de nombreux sièges et n'est jamais tombée ; ce n'est que par corruption que, durant la guerre, celui qui n'était encore que Jean-Louis l'Aventurier s'en est emparé.

Le lieu est en pleine reconstruction et un homme parti depuis dix ans qui reviendrait aujourd'hui ne reconnaîtrait pas la ville.

La nouvelle classe dirigeante de marchands et de bourgeois s'y fait construire hôtels particuliers et riches demeures jouxtant de vastes entrepôts, témoins d'une activité commerciale naissante mais frénétique.

Les villes

Kala Gomen

Gros bourg agricole, cette ville doit sa richesse à la plaine agricole qui l'entoure. Relativement épargnée par les ravages de la guerre, la paysannerie locale a profité de la ruine de la noblesse ou de son extinction suite au conflit meurtrier pour en racheter les terres. Le conseil municipal est dominé par un ensemble de cinq riches propriétaires terriens. On les surnomme la Main. Le duc actuel doit beaucoup à leur aide financière durant la guerre, en récompense il leur a accordé de nombreuses exonérations fiscales et facilité commerciales.

La ville est donc en pleine extension, de vastes greniers se construisent à la périphérie tandis que le marché aux bestiaux devient la plus grande foire agricole du pays et le marché des grains détermine le cours des céréales dans toute le royaume.

Bourail de la foi

Lieu habité depuis des temps immémoriaux, la ville est construite sur une colline qui domine les environ parsemé de nombreux tumulii, pierres levées et autres dolmens. Le coeur de la ville est occupé par un immense monastère. C'est à la fois un lieu de retraite pour ceux lassés des misères de ce monde et le plus grand lieu de pèlerinage du Duché. En effet, c'est ici que repose Louis IX le Juste, saint homme et sans doute le plus grand souverain de la lignée des Orlansies.
Toute la ville tourne autour du monastère et de la basilique qui s'y rattache, attirant les pèlerins de tout le pays et plus loin encore. Lieu saint pour tous, il n'en a pas moins été profané par les troupes de Louis-Philippe le Cupide durant la dernière guerre. La juste vengeance menée par Jean-Louis notre futur duc lui rallia à sa cause le clergé et le petit peuple dans la guerre, mais surtout le puissant ordre des Chevaliers du Lys Sanglant.

Depuis la fin de la guerre, les dons affluent et la basilique en reconstruction promet d'être encore plus belle et plus riche qu'avant, telle une véritable araignée de pierre qui émerge du sol.

Port Nouville

Véritable porte du royaume, cette agglomération est une véritable ville champignon. Au départ simple comptoir sur les grandes routes de commerce, la ville doit sa fortune à Dumdril le nain. En effet, il fut le premier à introduire la poudre noire dans le royaume, Celui qui n'était encore qu'un simple aventurier, notre futur duc, vit tout le potentiel de cette arme et voulut en acheter la formule. Le nain refusa de vendre son secret mais accepta d'entrer à son service. Il fit construire ici forges, ateliers, et fabriques. La ville qui se construisit autour connut un développement exponentiel du fait de la guerre et de la forte demande.
La fin du conflit a quelque peut freiné son développement mais l'activité manufacturière se diversifie, entraînant l'apparition d'un commerce d'articles manufacturés.


--------------------
Tiens prend deux bananes
Top
User is offlinePM
Quote Post
Etienne, Duc d'Aquitanie
post May 27 2007, 07:25 PM
Message #2


Architecte de l'Ombre
Group Icon

Groupe : Administrateur
Messages : 4687
Inscrit le : 2005
Lieu : Rennes/Séville
Membre no. 1006



Bon, moi j'aime bien et j'aurais une question : a priori, je me suis dit en lisant "Grand Duché" que c'était encore un autre Bretonnien, mais la description de ta dernière ville et l'usage de la poudre me font penser autrement.

Et je me suis donc dit que les Prussiens avaient aussi des grands Ducs, et par analogie, l'Empire et assimilés aussi...

Donc tu joues Impériaux ?

En tous cas, c'est bien, bon exemple pour tous les autres vils gens qui veulent pas prendre cinq minutes pour faire un copier-coller et reposter ici...

J'aime bien ce fluff, va falloir qu'on te trouve une place sur la carte, digne de ce nom...

Titi


--------------------
Top
User is offlinePMEmail Poster
Quote Post
Belannaer
post May 27 2007, 10:35 PM
Message #3


Chicaneur Double-Face
Group Icon

Groupe : Modérateur
Messages : 1678
Inscrit le : 2005
Lieu : Versailles (78)
Membre no. 990



Je trouve aussi ça pas mal du tout, ce serait plus sympa si tu faisais des beaux soulignages/gras et que tu vérifiais l'orthographe sous Word, mais le fond est là, il y a de bonnes idées, tout ça.

QUOTE
J'aurais une question : a priori je me suis dit en lisant "Grand Duche" que c'etait encore un autre Bretonnien, mais ta derniere ville et l'usage de la poudre.
Et je me suis donc dit que les Prussiens avaient aussi des grands Ducs, et par analogie, l'Empire et assimiles aussi...
Donc tu joues Imperiaux ?
Totalement exactement la même.

QUOTE
En tous cas c'est bien, bon exemple pour tous les autres vils gens qui veulent pas prendre cinq minutes pour faire un copier-coller et reposter ici...
Je suis censé me sentir visé smile.gif ? Le truc c'est que j'ai pas qu'un copié-collé à faire, faut aussi adapter au monde en question (monde auquel, comme j'avais suggéré il y a un an, il faudrait peut-être trouver un nom...).
Bon j'essaie d'accélérer tout ça.

Pour en revenir au sujet, on attend la suite !

Belannaer


--------------------
"Les dieux sourient aux armées ayant l'infanterie la plus disciplinée, la cavalerie la plus rapide, les archers les plus précis et les meilleurs généraux." Annuriel de Cothique
"Ne fais jamais ce que tu ne peux défaire avant d'avoir réfléchi à ce que tu ne pourras plus faire une fois que tu l'auras fait." Subtil, Roi des Six-Duchés
"On pardonne plus facilement aux autres d'avoir eu tort que d'avoir eu raison." Albus Dumbledore
"Qu'est-ce, en effet, que craindre la mort, citoyens, sinon se prétendre en possession d'un savoir que l'on n'a point ?" Socrate
"La guerre, qui était cruelle et glorieuse, est devenue cruelle et sordide." Winston Churchill
"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas les faire, c'est parce que nous n'osons pas les faire qu'elles sont difficiles." Sénèque
"Joueurs de tous horizons, viendez découvrir un monde fraternel où des joueurs viennent depuis des destinations lointaines et plus ou moins ensoleillées (Bamako, Belfast, Viroflay...) pour disputer des parties démesurées, découvrir de nouveaux jeux grâce à l'aide d'un maître en la matière, et d'autres divertissements aussi intense que nombreux!" Doomsword, Grand-Croix de l'Ordre du Sarcasme
"Les quatre éléments du Nain : Terre, Pierre, Fer,... Bière." Moua-mêême
Top
User is offlinePM
Quote Post
le roi louis
post May 28 2007, 03:20 PM
Message #4





Groupe : Membre
Messages : 515
Inscrit le : 2006
Membre no. 1694



En effet je joue l'empire, mais mon « royaume » s'inspire de ce que pourrait être la France au sortir des guerres de religion ou l'Angleterre après la guerre des deux roses. Pour faire un parallèle au monde de Warhammer ce serait Bretonnie après une guerre civile qui se met à poudre noire, abandonnant les idéaux de chevalerie et dont la classe dirigeante ne serai plus la noblesse qui c'est entretuée et ruinée à la guerre mais la bourgeoisie qui l'a supplanté.

Bon je ne sais plus à combien de personnages on a le droit en début de partie donc dans le doute j'en mets plus.

Louis XXIII duc D'Orléansie (vaut pour un compte électeur)
Dernier fils du troisième et dernier mariage du précédent duc, Jean-Louis dit l'Aventurier, couronné sous le titre de Louis XXIII, notre souverain actuel, n'était clairement pas destiné à régner avec six frères et demi-frères aînés. Il a fallu les circonstances exceptionnelles de la guerre et la mort successive de ses aînés pour le voir progressivement arriver sur le devant de la scène. C'est un homme jeune, il dépasse tout juste les trente ans, mais la guerre et les épreuves l'ont endurci. Malgré cela, il reste un être jovial, amoureux de la vie et de ses plaisirs. Son optimisme forcené lui a permis de tenir moralement même dans les situations les plus désespérées. C'est un pragmatique avant tout, la fin importera toujours avant les moyens.

Gaspard de Col Vany (vaut pour un capitaine/porteur de la grande banière)
Ce rude gaillard, roturier d'origine, suit notre seigneur depuis ses débuts, en fait depuis le début de la guerre et le désastre des noces sanglantes de la Sainte Martélène. Simple homme d'armes, qui durant les événements dut sa survie et celle de notre prince à sa bravoure et sa chance insolente qui ne l'a jamais quitté depuis, sauvant par là même notre futur Duc d'une mort certaine. Il s'est attaché depuis à protéger ce jeune noble, dernier rejeton d'une ligne qui se mourrait. Au fil des combats, Gaspard s'est révélé, en plus d'être un bon combattant, un excellent meneur d'hommes. Cependant, il lui manque un certain sens tactique propre aux grands génies militaires. C'est lui qui durant la Bataille de la Fontaine Angélique, brandit la nouvelle bannière aux armes de la rose sanglante, remplaçant le traditionnel griffon rampant.

Maximilien Du Près de Thunes, Chevalier de Sel Fleury (vaut pour un sorcier)
Cet homme est l'exemple même des hommes nouveaux qui sont arrivés au pouvoir avec notre nouveau souverain. A l'origine, c'est l'un des fils cadets d'un magistrat à la Cour des Comptes, membre de la noblesse de robe. Ses études le destinaient à devenir clerc ou avoué. C'est la guerre qui lui ouvre de nouvelles possibilités. Il est très tôt associé à notre prince, ses rudiments de magie appris sur les bancs de l'université se développeront à la dure sur le champ de bataille. Doté d'un réel sens tactique et d'organisation, Maximilien n'a par contre aucun charisme et se révèle un bien piètre meneur d'homme.

Tarus Cou-de-Taureau (vaut pour un prêtre de guerre)
Fils de la Providence (enfant trouvé), Tarus avait un destin tout tracé de moine dans un petit monastère de campagne. Le destin en a voulu autrement après le pillage de Kala Gomen puis la défaite de Louis-Philippe le Cupide. La renommé de notre prince se répandit dans les campagnes, on le disait la réincarnation de Louis IX le Croisé, entouré d'un halo de sainteté, haut comme une montagne, et dont les paroles même faisaient fuir l'ennemi. Abandonnant tout, Tarus partit sur les chemins à la rencontre de son héros. La rencontre des deux hommes à l'auberge du Poney Fatigué reste encore mythique.
Depuis, Tarus a mis sa foi et ses armes au service de la cause de notre suzerain à tous.


Anne de Beau Clerc, Comtesse de la Marche d'Extrême Occident (vaut pour une sorcière)
Cette femme fut durant des années l'amante de Jean Louis l'Aventurier. Celle que ses ennemis appelaient la "putain du brigand" a su rester fidèle dans les années difficiles quand tout semblait perdu. Avec la paix, elle fut nommée Comtesse de la Marche, malgré l'épouse légitime du Duc, elle fut et reste toujours la préférée de ce dernier. Le fait d'afficher sa maîtresse en public, une femme dotée de pouvoirs magiques qui plus est, a mécontenté plus d'un noble. N'eût été de sa stérilité, on aurait surement dû l'appeler duchesse.

Aimeric De Langley, Chevalier de Mont-Salibri (vaut pour un capitaine monté)
Exception qui confirme la règle, Aimeric appartient à une très ancienne lignée de la noblesse, attachée à ses traditions et ses privilèges. C'est pourtant un homme ouvert et cultivé, passionné par les dernières inventions et les artefacts venus d'horizons lointains. C'est à lui que l'on doit le financement du train d'artillerie du Duché. Malgré cela, il reste formé à la vieille école ; maniant avec habilité la lance et l'épée, il est le premier à mener la charge de la cavalerie lourde au coeur de la bataille, personnification des idéaux chevaleresques de bravoure personnelle.


--------------------
Tiens prend deux bananes
Top
User is offlinePM
Quote Post
Etienne, Duc d'Aquitanie
post May 30 2007, 03:08 AM
Message #5


Architecte de l'Ombre
Group Icon

Groupe : Administrateur
Messages : 4687
Inscrit le : 2005
Lieu : Rennes/Séville
Membre no. 1006



J'aime bien. Pour le nombre, on a pas encore decide combien...
Pour les Villes par contre, c'est deja plus sur, deja decide : cinq Villes. Allez hophophop, au boulot, il en manque deux, la !
Non, j'rigole, c'est deja tres bien...
Bon, ce qu'il nous faudrait, si possible, c'est un peu une organisation un peu plus geographique du Royaume : je sais que tu sais pas ou tu seras place sur la carte, mais on va aussi essayer de te placer sur la carte en fonction de tes envies, donc de la description de ton Royaume...Geographiquement, il est comment ? Les villes les unes par rapport aux autres ? Technologiquement au niveau des extractions de minerai, par exemple. Meme si la poudre donne une idee plus nette du niveau technologique...
Merci pour ca en tous cas.
Titi


--------------------
Top
User is offlinePMEmail Poster
Quote Post
le roi louis
post Jun 3 2007, 11:39 PM
Message #6





Groupe : Membre
Messages : 515
Inscrit le : 2006
Membre no. 1694



Arf il en faut deux de plus! Bon je les rajoute

Koumac la Vieille

La petite ville puissamment fortifiée fut la dernière citadelle à tomber aux mains de notre souverain. Après un siège de plus de sept mois, la forteresse dut se rendre à la nouvelle du désastre des Rivières Pourpres qui voyait la mort de Marc-Louis et la victoire définitive de notre prince.

Nul doute que la place forte aurait pu tenir encore des mois si ce n'est des années, mais, privée de son chef et prétendant au trône, toute lutte devenait inutile.

La ville et ses environs sont parmi les rares régions du royaume à avoir conservé après la guerre une noblesse aussi puissante. C'est pourquoi on y trouve encore de nombreux châteaux, et donjons, parsemant le paysage.
Les rigueurs du siège sont lentement effacées. La ville en elle même semble figée tandis que tout le pays est en pleine métamorphose. Les artisans-armuriers, dont le savoir-faire fit la richesse de la ville, ont du mal à s'adapter. L'abandon de l'épée longue poinçonnée aux armes des maîtres forgerons de Koumac au profit du pistolet et de la rapière fabriqués à Port Nouville comme symbole de richesse des classes dirigeantes de la capitale, témoigne d'une ville en crise.

Yaté-Grand-Lac

Cette ville est l'exemple de ce que l'ingénierie de l'homme est capable pour faire plier la nature. La région de Yaté a toujours été une région sèche défavorable aux cultures à cause du manque d'eau durant l'été mais soumise à de très brèves mais violentes pluies à l'intersaison. Avant même l'avènement du Duché, un barrage y fut construit en des temps immémoriaux sur la vallée, permettant de retenir l'eau, ce qui permet d'irriguer toute la région.

Durant la guerre, le barrage fut détruit par Louis-Mathieu le Fou afin d'inonder la plaine et de se débarrasser de son demi-frère Louis-Martin qui y campait avec ses troupes. Le fond du lac révéla les ruines d'une cité engloutie appartenant à quelque civilisation inconnue.

Les pillards et opportunistes sont déjà passés, vidant les premiers niveaux des ruines de ses trésors. Mais depuis la fin du conflit, il faut une autorisation ducale pour fouiller les décombres et le Trésor Ducal prélève une part sur chaque découverte. Les fonds retirés servent à financer la construction d'un nouveau barrage.

La ville actuelle est en pleine agitation du fait de l'énorme chantier du barrage mais aussi de tout les aventuriers venus tenter leurs chances dans les ruines du lac.


--------------------
Tiens prend deux bananes
Top
User is offlinePM
Quote Post
Belannaer
post Jun 4 2007, 04:19 PM
Message #7


Chicaneur Double-Face
Group Icon

Groupe : Modérateur
Messages : 1678
Inscrit le : 2005
Lieu : Versailles (78)
Membre no. 990



Très intéressant, y'a que les fautes comme problème wink.gif.
Le Royaume a l'air quand même très hétéroclite, mais j'imagine que c'est normal après la crise qu'il a enduré. Voyons ce que donnent les persos et la descripton générale !

Belannaer


--------------------
"Les dieux sourient aux armées ayant l'infanterie la plus disciplinée, la cavalerie la plus rapide, les archers les plus précis et les meilleurs généraux." Annuriel de Cothique
"Ne fais jamais ce que tu ne peux défaire avant d'avoir réfléchi à ce que tu ne pourras plus faire une fois que tu l'auras fait." Subtil, Roi des Six-Duchés
"On pardonne plus facilement aux autres d'avoir eu tort que d'avoir eu raison." Albus Dumbledore
"Qu'est-ce, en effet, que craindre la mort, citoyens, sinon se prétendre en possession d'un savoir que l'on n'a point ?" Socrate
"La guerre, qui était cruelle et glorieuse, est devenue cruelle et sordide." Winston Churchill
"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas les faire, c'est parce que nous n'osons pas les faire qu'elles sont difficiles." Sénèque
"Joueurs de tous horizons, viendez découvrir un monde fraternel où des joueurs viennent depuis des destinations lointaines et plus ou moins ensoleillées (Bamako, Belfast, Viroflay...) pour disputer des parties démesurées, découvrir de nouveaux jeux grâce à l'aide d'un maître en la matière, et d'autres divertissements aussi intense que nombreux!" Doomsword, Grand-Croix de l'Ordre du Sarcasme
"Les quatre éléments du Nain : Terre, Pierre, Fer,... Bière." Moua-mêême
Top
User is offlinePM
Quote Post
le roi louis
post Jun 5 2007, 05:04 PM
Message #8





Groupe : Membre
Messages : 515
Inscrit le : 2006
Membre no. 1694



Bon l'organisation du duché

Un peu d'Histoire

Le duché est une fondation ancienne. L'histoire des premiers de la ligné Orlansie confine au mythe et à la légende. Le fondateur de la ligné, Hugues-Louis n'était dit on qu'un simple général mercenaire. Dieu lui apparut en rêve, lui annonçant qu'il serait le fondateur d'un grand royaume et lui demanda ce qu'il souhaitait, sagesse ? Courage ? Ruse ? Le fondateur ne demanda aucun de ces dons mais préféra demander une ligné fertile qui jamais ne s'éteigne.
Depuis la lignée des Orlansies est restée sur le trône ou déjà 22 souverains se sont succédés sans que jamais le sang des Orlansies vienne à manquer
L'Histoire récente du Duché se concentre autour de la crise dynastique que connut le royaume à la mort de Louis XXII le prolifique. En effet il eut trois épouses successives, le problème étant qu'à la mort de sa deuxième épouse il convolât avec son ancienne favorite dont il avait déjà eut des enfants, et légitimât sur son lit de mort les bâtards qu'il en avait eut avec elle avant le mariage. La tradition voulait que ce fut le fils le plus âgé qui succédât au père mais comme de son premier lit il n'avait eut que des filles, que les enfants du deuxième était mineur alors que ceux du troisième étaient les fils les plus âgés mais aussi des bâtards légitimés. Qui mettre sur le trône ? Le conflit fut rendus inévitable par des maladresses de parts et d'autres dont les Noces Sanglantes furent le point de non retour. La guerre fut en fait une succession de conflit entre maillée de trêve. Ce qui la distinguât particulièrement fut les massacres à plusieurs reprises de familles entières de la noblesse parfois très anciennes. Ce conflit a profondément bouleversé le royaume.

L'organisation du Duché

L'organisation de type pyramidale de la société féodale qui composait avant la guerre la structure du duché est complètement chamboulée. La noblesse qui avant concentrait la richesse grâce à ses revenus fiduciaires et ses privilèges, c'est lourdement endettée quand elle n'a pas purement et simplement disparut. Obligé de vendre ses terres et privilèges face à des créanciers issus principalement de la bourgeoisie marchande des villes. Cette bourgeoisie est regroupée au sein des conseils municipaux, les capitouls. Durant le conflit ces conseils urbains se virent doté de pouvoir de plus en plus étendus, provoquant de fait une véritable indépendance des villes vis-à-vis de leur seigneur d'origine. C'est en se basant sur ce pouvoir urbain que notre prince actuel put financer sa victoire. Ce qui l'amena de fait à reconnaitre l'indépendance et le pouvoir des villes par la signature de chartes officialisant leurs droits. C'est une assemblée de ces magistrat urbains, qui vote le montant des impôts payer par les villes pour l'année à venir après présentation des dépenses de l'année écoulé par un représentant du duc. Le duc reste théoriquement le chef des armées et de la justice, tout sujet peut demander en ultime recours l'arbitrage du duc. C'est un ensemble de juges nommés par lui qui rendent la justice dans le pays. Il reste de plus une personne ointe et sacrée.
Les campagnes restent soumises en théorie aux corvées et impôts seigneuriaux mais la paysannerie se retrouve divisé entre ceux qui ont souffert de la guerre qui se retrouvent ruinés et ceux qui à la fin du conflit avait suffisamment de pécule pour racheter leur terres aux seigneurs ruinés provocant l'apparition d'une nouvelle classe de propriétaire terriens.
Les massacres inutiles et la violence du conflit ont achevé de déconsidéré la noblesse du royaume aux yeux du petit peuple. Son pouvoir politique qui lui provenait de sa richesse fiduciaire a presque disparut.
Le commerce et l'industrie sont en pleine essor suite à l'introduction de nouvelle technique via les ateliers de Port-Nouville

L'armée

Avant le conflit il n'y avait pas d'armée permanente a proprement parlé ni d'impôt régulier. Chaque seigneurs avait sa propre troupe qu'il payait sur ses propres revenus et pouvait faire appelle pour une durée déterminée et dans des conditions particulières à ses vassaux. Le souverain n'y faisant pas exception. Ce système a rapidement montré ses limites dans le cadre d'une guerre prolongées. Une fois la période duit par un vassal à son suzerain rien ne le retenait sur le champ de bataille. De même la possibilité d'engager des mercenaires a ses frais nécessitait des revenus fixes et important, ce qui explique l'endettement de la noblesse. Enfin ces troupes se relevaient peu sur, plus promptes à pillée le pays qu'à se battre.
Une solution originale fut apportée par notre seigneur et prince. Il créât un système ou il offrait des terres non pas à une famille mais à une communauté villageoise, l'exonérant de tout impôt et corvée en échange de quoi cette communauté se devait de fournir un certain nombre de soldats équipés et formés à ses frais avec une solde minime. Les soldats furent regroupés par village ou communauté de village, créant une certaine solidarité au sein de la troupe. Le vétéran étant certain à la fin du conflit de pouvoir réintégré sa communauté. De plus cela favorisât les formations d'infanterie ou l'accent fut mit sur la discipline plus que sur les prouesses martiales. Ce qui combiné avec les nouvelles technologies dont la poudre noire permirent la victoire.


--------------------
Tiens prend deux bananes
Top
User is offlinePM
Quote Post
le roi louis
post Mar 20 2008, 06:10 PM
Message #9





Groupe : Membre
Messages : 515
Inscrit le : 2006
Membre no. 1694



La religion

Le Grand Duché D’Orlansie suit officiellement la foi monothéiste. Il existe selon cette croyance un seul être divin. Celui-ci n’a pas de nom car il est le Tout. Pour le nommer ses fidèles utilisent des qualificatifs : le Très Haut, le Maître, le Seigneur, le Tout Puissant, L’Unique… Celons cette religion l‘être divin est unique et tout puissant, mais quelque peu éloigner de ses fidèles. Cependant, les orlansiens sont des gens pragmatiques, cette divinité leur paraissait sans doute trop lointaine. C’est pourquoi furent créer les Saints. Dans la liturgie d’origine il ne s’agissait que d’un aspect mineur de cette religion. Il s’agissait d’individus qui s’étaient distingués par leurs actes d’une grande dévotion et d’une profonde foi. C’est pourquoi ils étaient mit en exemple après leur mort. Progressivement on envient à donner des pouvoirs aux ces individus, on leur attribua des pouvoirs divins, les miracles se multiplièrent avec le temps. De leurs dépouilles on fit des reliques, les rumeurs se firent légendent ; Et comme les prières directes au Très Haut n’avait pas l’aire très concluante, on se tourna naturellement vers les Saints.
De nos jours on appel cette le religion le saintisme, ses fidèles, les saintistes croient toujours en un dieux unique et absolu mais pour eux, il est trop occuper par la gestion du cosmos et de tout le reste de l’univers… c’est pourquoi il a délégué à des saints une partie de ses responsabilité. Le saintisme à une grande capacité d’absorption et de syncrétisme. En effet il est facile de modifier les apparences d’une divinité pour en faire un saint, voir en créer un de toute pièce. C’est ainsi que de nombreuse divinité de l’ancienne foi païenne sont passé, plus ou moins modifiés dans la religion saintiste.
Il existe des saints pour tout et n’importe quoi. Certains protègent un lieu, une ville ou un village, d’autre une famille, les pratiquants d’un métier, tandis que certains sont prier pour guérir de la colique ou éviter un naufrage, d’autre encore sont chargés d’une saison , des orages, de la marée montante ou descendante, d’une constellation… Certains ont plusieurs attributions. Parmi les plus célèbres il y a Sainte Marie la vierge-mère chargé du foyer, des femmes mariées et de la famille, Saint Paul l’aveugle voyant, charger de la route du soleil, des moissons, de l’été, Saint pierre lecteur du livre du destin, gardien des clef du pays des mort et garant de leur repos, Saint Thomas celui qui croit ce qu’il voit, maître des juges, Saint Louis, résidant sous son chêne…


--------------------
Tiens prend deux bananes
Top
User is offlinePM
Quote Post
Etienne, Duc d'Aquitanie
post Jul 9 2008, 08:12 PM
Message #10


Architecte de l'Ombre
Group Icon

Groupe : Administrateur
Messages : 4687
Inscrit le : 2005
Lieu : Rennes/Séville
Membre no. 1006



Le Grand Duché d'Orléansie, dans toute sa splendeur...Notez que le processus de regroupement géopolitique a été appliqué ici, le roi louis se retrouve en conséquence avec un Royaume plus à l'Est qu'originalement, mais également plus logique.

user posted image

Les territoires en rouge sont des colonies d'outre-mer frontenoises, l'île la plus septentrionale étant Færøerne et les archipels au Sud les Îles Santorines.

Titi


--------------------
Top
User is offlinePMEmail Poster
Quote Post

2 utilisateur(s) sur ce sujet (2 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

Reply to this topicTopic OptionsStart new topic

 


Lo-Fi Version
Time is now: 17th September 2019 - 08:34 AM



La CFW forum skin 2.1 -Taucity.