Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topicStart Poll

> La Chevauchée Folle De L'apocalypse, chtite story sur chiméria ( mon jdr ^^)
Mitgard
post Mar 22 2005, 10:13 PM
Message #1


Chapelier toqué
Group Icon

Groupe : Membre Honoraire
Messages : 1719
Inscrit le : 2003
Lieu : ici ou ailleurs
Membre no. 163



note avant la lecture: ceci est le début d'une nouvelle ( roman'^^) basé sur l'univers de Chiméria, un jdr de mon invention que j'ai fait testé par de nombreux clubs en france. Par moment il fait référence a l'équipe de joueurs que j'ai personnellement masterisé ( baron, triz', sered, tator, ...) mais j'ai fait en sorte que tout soit compréhensible par des non avertis. Je n'écrirais pas la suite sans avoir fait vivre cette aventure a mes joueurs pasque :
1/ ils aiment pas les spoilers,
2/ ils sont totalement barrés et seraient capable de me foutre un tisson dans le cul juste pour rigoler en me torturant avec du VOID...,
et 3/ pasque de leurs réactions dépendront beaucoups les évènements a suivre.

Par conséquent toutes les critiques sont les bienvenues dans la mesure ou ca me fera évoluer un peu mon style avant que j'écrive la suite. Y'a pas encore de titre et certains évènements sont réels ( beurk avec nacre en plus!!!).

Allez enjoy, et j'espère que vous aurez autant de plaisir a lire ce début d'aventure que j'en ai eu a l'écrire.


Chapitre I ? où les éléments se mettent en place?

Les ténèbres. Sombres, froides, répercutant l'écho de ma solitude et de mes souvenirs brisés qui heurtent le sol intangible de cette réalité sérieusement ébranlée. Je m'appelle Mitgard, et je suis mort. Du moins je le pense. Ca s'est passé si vite que je n'ai pas vraiment eu le temps d'apprécier, si tant est qu'on peut apprécier sa mort, mais bon il parait que ça n'arrive qu'une fois dans une vie alors autant vivre sa mort avec classe. Et puis avec une vie aussi longue et remplie que la mienne je pense l'avoir méritée.
Encore un souvenir douloureux. Celui d'une femme, la dernière de ma longue existence. Putain d'immortalité, le problème quand on est immortel c'est que les souvenirs s'embrouillent a une vitesse fulgurante et ne laissent que des bribes de mémoires, C'est un peu comme tenter de discerner son passé en regardant l'avenir a travers les trous d'un fromage Bleu d'auvergne bien fait. D'une part c'est difficile pasque y?a rarement un trou suffisamment grand pour permettre de distinguer toute une existence, d'autre part, ça pue tellement qu'il faut déjà avoir les nerfs solide, et l'estomac par la même occasion, pour s'approcher du dit fromage et essayer de distinguer autre chose que les asticots qui le font courir sur la table de la cuisine. Pourtant bizarrement je garde une image précise d'Elle, même si j'ai tout essayé pour l'oublier. C'est étrange, on passe des éons de sa vie a chercher l'âme s'ur et quand on la trouve elle ne vous reconnaît pas et tourne les talons avant même que vous ayez eu le temps de battre des paupières. Ce qui laisse un souvenir d'autant plus marquant qu'on passe le reste du temps a se demander se qu'on a bien pu branler pour la dissuader aussi vite de rester. Bon d'un autre coté je n'ai pas vraiment eu le temps d'en souffrir, les évènements se sont enchaînés tellement vite après ça que je n'ai pas vu arriver la fin de mon éternité.
Je crois que c'est ça le truc le plus con avec l'immortalité. On passe sa vie à se dire qu'on en verra pas la fin que finalement quand elle arrive on l'a vraiment pas vu venir. Et y?a pas une immortalité qui résiste a un bon coup de hache bien placé. La mienne est arrivée par derrière, sournoisement, entre les mains lourdes et épaisses d'un humain. Comme si ça leur suffisait pas de polluer la planète y?a fallut qu'il se mette en tête de nous éliminer. Tout ça pour une petite Calypse de rien du tout, une bricole quoi.
J'ai le bourdon. Faut dire qu'avec l'obscurité et le silence pour seuls compagnons, t'as vite fais de te faire chier. Donc tu ressasses. De toutes les façons j'ai plus que ça à faire, ressasser et attendre. Quoi j'en ai pas la moindre foutu idée mais bon je suppose que si je suis encore conscient de mon état c'est que je suis censé en faire quelque chose tôt ou tard. J'ai bien essayé de retourner hanter les vivants, histoire de m'amuser un peu en tuant le temps à défaut d'autre chose, mais il semble que je ne puisse pas sortir de cet endroit' Le truc c'est que je ne suis pas croyant, ou du moins je ne crois qu'en moi. Appartenir a l'espèce qui a créé Dieu ça a ses avantages, mais on a du oublier de se fournir en paradis. Celui qui a dit que l'enfer c'est les autres s'est planté en beauté.
J'ai l'orteil qui me démange. Je cherche mon pied, plus là, plus de main non plus pour le gratter d'ailleurs. Comment on peut faire pour avoir un organe inexistant qui démange à ce point. Pour passer le temps je repense a Elle, a sa peau bleutée aux reflets émeraude, à ses douces tentacules écailleuses tombant de ses épaules jusqu'au milieu de son dos et ses yeux perçants. Pour elle j'aurais tout donné. D'ailleurs je l'ai fait'

***

[... en cours de réécriture...]

Besoin de respirer, je me glisse a l'extérieur du pavillon histoire de m'en griller une petite. Il faut avouer que les dragonnets blancs de mon espèce sont souvent accros à la fumette d'opium. Ce qui explique que beaucoup des miens se sont engagé dans les services de douanes de la trame temporelle. Notre odorat est tellement développé que pour nous repérer une caisse pleine de stupéfiants c'est de la rigolade. Bon qu'après les dits stupéfiants disparaissent mystérieusement des pièces a conviction pour réapparaître dans nos poches c'est une autre histoire, mais que voulez vous chaque race a son point faible, et il semble que notre dépendance a l'opium soit inscrite dans nos gènes depuis au moins trois bons millénaires. Je m'assois à la limite de la zone d'influence de la boule poudre, sur un petit carré d'herbe grasse et je contemple la coulée de lave qui s'arrête devant moi. J'ai beau être habitué au spectacle du jour et de la nuit confrontés, je suis toujours émerveillé par l'impression de puissance qui se dégage du mur séparant les deux opposés. Ashgïr me rejoint et vient poser ses restes de derrière de zombie trépané à coté de moi. Si je suis habitué aux boules poudres je ne le suis toujours pas en ce qui concerne son apparence. Assez grand, du moins pour moi et mon mètre quinze les bras levés, il cultive le rachitisme apparent comme certains cultivent leurs muscles de gladiateurs, mais il dégage une aura de mort impressionnante. D'ailleurs tout le monde comprend qu'il est mort au premier coup d'?il, au vu de son visage décharné qui laisse apparaître les os de son crâne juste sous sa peau nécrosée, l'odeur en plus. Ses minces cheveux noirs masquent les reflets d'un violet malsain qui s'échappent de son regard glacial et l'on en vient a prier toutes les divinités d'un panthéon inventé pour l'occasion qu'il n'abaisse pas la cape enroulée autour du coup et qui lui masque le bas de son visage. Je le regarde cueillir distraitement une fleur à portée de ses griffes et l'amener a hauteur de son simili nez. Comment quelque chose de mort peut il encore avoir un quelconque odorat. Puis je le vois arracher les pétales avec dédain et lancer le reste de la fleur à travers la barrière qui s'étend devant nous. La tige reste un moment suspendu en l'air, comme secouée de spasmes électriques, et se déforme de façon brutale en prenant des apparences douteuses et indescriptibles qui finissent par se stabiliser à sa sortie de la barrière comme étant un morceau de roches volcanique s'enflammant avant de retomber lourdement dans la lave qui s'étend sur la surface nocturne de la trame Naturelle.

C'est là un des plus grands mystères de Chiméria, le monde où nous avons échoué après bien des déboires sur votre terre. En tant qu'ancien j'ai une plus grande expérience de ce monde que la plupart de mes potes mais je me laisse encore surprendre par les curiosités que recèle cet univers. Chiméria est un monde construit sur nos rêves. Il est composé de différentes planètes que les chimères, les natifs des lieux, nomment les trames. Il en existait un certain nombre mais les guerres thaumaturgiques que se sont livrées les immémoriaux en ont détruit un bon paquet. Désormais il ne reste que six trames, dont deux seulement sont soumises à la loi du temps. En effet, si dans votre monde les journées s'écoulent en vingt quatre heures avec ses jours et ses nuits, ses aurores et ses crépuscules, il n'en est pas de même pour les trames de Chiméria. Ici la journée est d'une longueur variable et se décompose en deux cycles. Le premier est diurne et amène bien souvent avec lui un soleil écrasant, le second est nocturne et amène avec lui souffrance et douleur. Car sur les trames la réalité se modifie avec le cycle, pouvant faire passer le monde du statut de paradis végétal a celui de fournaise volcanique en un rien de temps. Pas de coucher de soleil, juste un mur intangible entre les cycles qui se déplace sur la surface de la trame, mutant toute chose, minéral ou végétal, qui a le malheur de rester sur son chemin. Ainsi la trame Naturelle se consume la nuit, la trame Moyenâgeuse passe de désert brûlant à une saison des pluies, celle de New London d'une cité prospère a une mégalopole tentaculaire vivante dévorant les malheureux individus qui arpentent ses rues et celle des Plaisirs, qui passe d'un environnement rose bonbon couverte de friandises à en rendre malade un diabétique à un environnement macabre fait de tas d'ossements et de rivières de sang. Mais s'il en est ainsi des mondes, il en est de même des espèces animales, chaque race étant affiliée génétiquement à un cycle en particulier. Par exemple un vampire, créature nocturne s'il en est se transformera en petit tas de cendres s'il se fait surprendre par le jour, et ne retrouvera son apparence première que lorsque la nuit sera de retour* (* a condition que personne ne s'amuse a balayer les cendres et a les disperser aux quatre vents, il est donc conseillé dans un pareil cas de choisir un endroit isolé loin des ménagères et de préférence a l'abris du vent). Ainsi les dragonnets dont je fais parti sont affiliés au cycle diurne et ne peuvent se confronter au cycle nocturne sans risquer de sérieux problèmes. Pour palier ce handicap, et éviter de se retrouver transformé en tas de poussières toutes les vingt heures environ, les créatures de Chiméria usent de boules poudres, de simples sphères de cristal contenant une essence de rêve ou de cauchemar selon que l'on souhaite une boule poudre diurne ou nocturne respectivement. En l'agitant, elle crée une bulle de préservation qui met sont porteur a l'abri des effets néfastes des cycles pour une durée de trente heures.
Les deux dernières trames sont nommées Temporelle et Réelle. La première servant de lieu d'habitation au panthéon de Chiméria* (* lequel est constitué de douze immémoriaux et du Natif, le Natif aussi appelé Lui est sans doute le dieux fondateur des trames mais hormis ses douze immémoriaux, nul ne sait a quoi il ressemble. En ce qui concerne les immémoriaux eux même, il s'agit de chimères extrêmement sages et puissantes, surtout d'après elles, qui servent de conseillers et de bonnes au natif) et de hall de gare pour passer d'une trame à l'autre, la seconde étant votre réalité et n'offrant que peu de contact avec le monde des rêves. Nous autres les Arrivants venons de cet univers terre à terre qui n'avait plus rien à nous offrir. Après un réveil douloureux sur la trame Temporelle et un temps d'adaptation pour s'habituer a notre nouvelle apparence, nous sommes devenus officiellement habitants de Chiméria et avons élus domicile sur la trame de notre choix en empruntant l'un des vortex trans-trames à notre disposition et qui servent a se rendre d'une réalité a une autre. D'abords chaperonnés par une chimère nous nous sommes intégrés à la population des natifs et avons finalement acquis le statut d'anciens, libres de faire ce que bon nous semble et surtout d'obéir aux immémoriaux qui en profitent pour nous refiler toutes leurs missions désagréables dés que le besoin s'en fait sentir.

Complètement stone a force de me défoncer en regardant les mélanges de couleurs chatoyantes du magma en fusion qui s'arrêtait a un mètre de moi, je sombre dans une torpeur familière d'où je discerne a peine les bras de ma nouvelle copine s'enrouler autour de mon coup avec douceur. Difficilement je parviens a me redresser en me faisant sermonner sur la dépendance aux substances hallucinogènes et je traîne douloureusement ma carcasse jusqu'à l'intérieur pour aller me pieuter, les tentacules à l'arrière de mon crâne commençant a me lancer furieusement comme si un abruti de non mort s'était amusé a me les tresser façon scoubidou, ce qui s'est avéré être le cas par la suite.

***

« Omigazougazoupoustoadelakejmimait » Le sorcier goblin entamait son incantation a coup de longues passes magiques, balançant ses bras de droite a gauche en donnant l'impression de ne pas savoir ce qu'il était en train de faire. La vaste salle ou il se dressait semblait avoir tenu lieu de banquet, les tables vermoulues abandonnées avec leurs ustensiles posés dessus, le contenu des marmites ayant pris vie depuis bien longtemps avant de se faire la malle pour fonder une colonie quelque part au fond d'une cave. La voix du sorcier se répercutait sur les parois immenses qui se perdaient dans l'obscurité avant de revenir amplifiée par l'écho.
« Paricipaparla Garatonkucavafermalsitufaipagaf ! » Détonation, tousse. Dans un élan magique le goblin venait d'attraper une fiole et l'avait jeté sur le sol avec conviction, provoquant une petite explosion* (* mais pas si petite que ça vu que le sorcier mettra 3 bonnes semaines pour voir repousser ses sourcils grillés dont ils était jadis si fier) et un nuage de fumée ocre qui emplit l'atmosphère. Pris d'une quinte de toux il parvient a énoncer plus où moins clairement l'incantation « fèpas TRHEUU TRHEUU sifèpaca TRHEUUU tartag? TRHEUUU TRHEUUU? gueulalarécré ! ». Dans un éclair la réalité se déchira sur sa largeur et laissa apparaître d'abord comme des spectres en noir et blanc, puis en technicolor, et enfin en consistances et avec le son s'il vous plait, une centaine de convives attablés en train de bâffrer comme des b?ufs autour de mets délicieusement gras rappelant une certaine Auberge des Titans. Dans la cohue, personne ne sembla remarquer le sorcier, du moins jusqu'à ce qu'un mirmiton passe avec un plat de chamelle à la broche et dérape connement sur une des bougies que le goblin avait utilisées pour son rituel. Le pied sur la cire, le mirmiton dérapa, bascula en arrière, tenta de se rattraper sur une de ses trois autres jambes* (* sur Chiméria rares sont les gens qui conservent une apparence humaine, tant ils ont eu du mal a satisfaire leur orgueil en se regardant dans une glace sans complexer), défonça un crâne de dragon libellule qui ornait le sommet d'un pentacle, se redressa aussi vite qu'il avait dérapé et s'étala de tout son long sur la table, le menton dans la soupe de poulpe d'un convive a tête de serpent qui l'empoigna et le fit glisser sur toute la rangée de table sous les applaudissements de l'assistance hilare qui faisaient la ola en levant leur assiette au passage de l'apprenti cuistot. Quand au sorcier il rattrapa le plat volant bien malgré lui et se retrouva la tête prise dans le fondement de la chamelle enduit de farce. Suivi une série d'éclairs et de feux d'artifices, de grumeaux de farce et de bouts de viandes qui fusèrent a travers la salle, retapissant la décoration en ce qui semblait un joli papier peint couleur intestin.
Dans un silence oppressant, toutes les têtes se tournèrent vers lui pour dévisager le petit tas de furie qui grognait l'écume aux lèvres. Un ogre assit pas loin du sorcier voulu lui tapoter gentiment le sommet du crâne mais avant d'avoir compris ce qui lui arrivait, ses doigts gras et boudinés se changèrent en bouquet garni de fleurs multicolores, jurant affreusement avec son teint vert sombre. Les ogres n'étant pas connus pour leur grande vivacité d'esprit, celui-ci eut le temps de finir ce banquet et le suivant avant de comprendre qu'il lui manquait une main et que s'il ne mettait pas son moignon dans l'eau il aurait bientôt un lot de fleurs fanées pendouillant au bout du bras. Un seigneur éclata de rire, suivi par tous ses convives, et convia le goblin a se joindre a eux, lui faisant une place de choix entre les cinq autres invités de marques qui réveillonnaient. Guerre le salua en levant son verre dans sa direction avec un sourire sadique éclairant son visage squelettique, Mort complimenta le goblin sur sa performance qui avait entraînée involontairement la mort du mirmiton, lequel avait fini sa course au milieu de la vaisselle et s'était embroché sur le barbecue. Famine grogna en réclamant son cent quarante septième plat d'éphélant rôti parce qu'il ne parvenait pas a remplir sa dents creuse, Pestilence eut un rôt de bienvenue, déversant un flot de miasmes qui firent fondre le pauvre serveur qui passait, et Ennui bailla, levant paresseusement un doigt en signe de bienvenue.

Chapitre II ? ou pourquoi les emmerdes c'est toujours pour les mêmes'

Je suis toujours seul. J'attends dans mon enfer de ténèbres qu'une lumière vienne rallumer la flamme de mon espoir. Peine perdue, ici c'est le néant, et on se fait chier comme un rat mort. Pour passer le temps, j'ai essayé de me déplacer pour voir si le paysage changeait un peu, mais finalement le noir c'est assez monotone. Pis je sais déjà pas où se trouve le sol alors pour m'orienter a droite où a gauche c'est un peu la galère. Du coup je me suis posé dans un coin tranquille c'est pas la place qui manque et je me suis mis a ruminer. C'est curieux j'ai l'impression que j'ai oublié un truc mais je vois pas quoi. Je ne sais plus depuis combien de temps j'erre dans cette abyme. Nouveau souvenir, je venais d'arriver sur Chiméria, j'ai un souvenir flou d'une histoire d'échasse et de catapulte avec une bande de ravagés du bulbe qui hurle « A lundi ! » tous en c'ur, je sens une vague odeur de mashmallows mais je distingue pas bien les images. Et en plus je deviens gâteux, faut vraiment que je trouve à m'occuper où je vais finir par ressembler aux légumes du potager de tante Robert qui passaient leur temps à discuter de la taille des petits poids' Tante robert ?

***

« Aie ! » Quand on se réveille avec une gueule de bois à te décoller l'écorce, c'est que la journée s'annonce difficile. Ca c'est le genre de réveillon auquel je devrais participer plus souvent. J'ai du comater sévère parce que je ne me souviens pas des trente bouteilles vides qui trônent fièrement sur la table. Bon tout le monde est encore couché, j'en profite pour respirer l'air frais de la forêt. Je vis sur la trame Moyenâgeuse et là bas le cycle diurne avoisine les quarante degrés C à l'ombre, quand on en trouve, alors qu'ici, la journée prend les allures d'une longue ballade dans un sous bois. J'avance un peu en faisant attention où je pose les pattes pour ne pas éborgner un écureuil et je me sors une taffe. Finalement la journée s'annonce plutôt bien'

***

« - GDZZZZIITT !
- Ta gueule ! On sait que c'est la cata, tu ne vas pas nous emmerder avec ça toute la journée ! Au lieu de grésiller comme un con tu pourrais nous aider à trouver un moyen d'empêcher ce bordel !
- Et Lui ? On ne peut pas lui demander ? C'est bien lui qui les a exilé la dernière fois' C'était pas pour le réveillon de l'an mil ?
- Si. Et non on peut pas le réveiller, avec tout ce qu'il s'est envoyé hier il est pas près de sortir de sa léthargie, on en a pour un moment. Bon qui a une idée ?
- GDZZIZZT.
- Ta gueule !
- Moi j'en ai une. Ils ne peuvent rien faire sans le symbole de leur pouvoir non ? Bah il nous reste plus qu'à les trouver avant Eux et de les planquer là où personne n'aura l'idée d'aller les chercher.
- Ah ouais ? Et c'est où ça ? On sait même pas où ils sont planqués, ça va être coton pour mettre la main dessus avant Eux.
-GDDZIIT !
- Ta gueule ou je te le fais bouffer celui là !
- Non attends c'est pas con ce qu'il vient de grésiller. Si Eux ils savent où sont les artefacts, c'est qu'ils doivent avoir des indices. Donc soit on trouve les indices et on remonte la piste plus vite qu'Eux, soit on les suit et on les double au dernier moment.
- Ouais idée de génie ! T'as déjà essayé de prendre un Cavalier de l'Apocalypse de vitesse toi ? De toutes façons on ne peut pas descendre nous-mêmes.
- Nous faut le meilleur sur ce coup la ! Je préconise d'envoyer Queue-de-Fer, c'est un des meilleurs limiers de Chiméria.
- Sauf que ton Queue-de-Fer il a été renvoyé sur un autre plan d'existence après avoir voulu défendre sa réputation auprès de la femme du boulanger d'E-khôl. Pourquoi pas Rincedents ?
- Le mage ? Pas vu depuis l'affaire des baobabs sur la place de Poule-Lards'
- Il court vite le bougre. Ca nous laisse qui alors ?
- GDDDZZZIIT !
- Ca va pas ? Si on confie une mission de cette importance à cette bande de fous furieux, on risque de faire encore plus de dégâts que les cinq Cavaliers réunis.
- C'est qui ?
- T'as entendu parler des Arrivants qui ont monté une fratrie histoire de tuer le temps et accessoirement de foutre la merde pendant la ??course aux nains'? de la trame des Plaisirs ?
-GZZIT.
- Il n'a pas tort, Ca ne pourra pas empirer de toute façon'
- Et le goblin ?
- Serum ? Il est complètement fondu. Pour l'instant c'est pas lui le vrai problème. Et puis ils n'ont qu'à faire d'une pierre deux coups, ils virent les Cavaliers et le sorcier par la même occasion.
- T'as confiance toi ça fait peur.
Pris dans leur discussion les immémoriaux mirent au point les détails de la mission, entrecoupé de « GDZZIT ! » et de « Ta gueule ! ». Dans la pièce le ronflement du Natif en train de cuver son réveillon emplissait tout l'espace et faisait apparaître des formes fugaces à travers les brumes d'un hoquet. Penché sur une colonne de lumière bleue qui éclairait d'un pâle rayon la salle, Phoenyx, immémoriel de feu regardait le monde à travers un hologramme tridimensionnel et ronchonnait dans son coin. Puis il se redressa et s'éclipsa par l'une des treize portes de la nef. Chomps, un immémoriel végétal à l'apparence d'un pied de champignons se retourna pour constater que Phoenyx, fulminant, avait cramé tous les pieds de lierres cristallins qui longeaient les murs en guise de décoration murale. Sur le coup il mis ça sur le compte d'un évènement sans importance et replongea dans la conversation'

***

« - Hola Mitgard. Ca biche ma caille ?
- Pendrag?, oiseau de malheur. Qu'est ce tu me veux ? » Le joint changea de main et Mitgard se releva en s'ébrouant.
« Moi rien mais eux, ils ont un taf pour vous. Putain c'est de la bonne, T'as eu ça où ? » Le duo rejoignit le pavillon au milieu de la clairière, chassèrent les écureuils qui s'invitaient a finir le saladier de rhum et entreprirent de réveiller le reste de la baraque joyeusement en imitant le cri du Broaka saluant le soleil* (* le broaka est un oiseau jaune vif natif de Chiméria de 300 kilos qui salue le soleil en hurlant a tue tête durant tout le cycle diurne. Son chant se résume à une voix extrêmement grave émettant un son qui se rapproche de ??yadlajoa?? et si vous n'avez jamais vu un gros pinson de 300 kilos piailler comme un con au petit matin vous aurez du mal a discerner a quel point l'expression cervelle d'oiseau est adaptée a la situation) sous un tonnerre de « Va chier » ou de « Ta gueule ou j't'étripe ».


--------------------
Mitgard - peintre-justicier désabusé en chaussettes, rêveur invétéré, fidèle de la malchance / infini, ennemi personnel : moi-même. Chapelier fou par intérim.

I'm back, and it will be hard!
Top
User is offlinePMEmail Poster
Quote Post
Triz'
post Mar 23 2005, 11:29 AM
Message #2


Ex Medfanis Scifico Moderatus
Group Icon

Groupe : Membre Honoraire
Messages : 3868
Inscrit le : 2003
Lieu : Etrechy-Massy (91)
Membre no. 88



J'ai pas tout reconnu (faut dire que ça fait loooongtemps).

Y'a même pas un Gnap !

Pis je trouve moyen / déplacé / de mauvais gout de régler ses comptes en "public"...

Mais bon, si ça peut te soulager d'en remettre une couche...


--------------------
Team BOUSE (BOUrrin SEnsible) 9.1
Grand Bourrinator du Lion © Eozen
Embassadeur de la Team BOUSE dans le 3.3
Ennemi Personnel /Background Rackham. Immunité /Nuits Blanches. Râleur instinctif (les "1" ne sont pas des échecs).
Top
User is offlinePMEmail Poster
Quote Post
sered
post Mar 23 2005, 04:50 PM
Message #3





Groupe : Membre
Messages : 874
Inscrit le : 2004
Membre no. 253



Oula...
J'suis pas encore un expert en mitgar(d)ologie, moi...
Je découvre
J'aurai pas mon UE !

Sinon, concernant l'écriture, tu devrais relire le début y'a des phrases ou tu t'es emmelé les pinceaux...
Ensuite, commentaire un peut plus général, les phrases très (trop ?) longues sont très (trop ?) nombreuses. Du coup ça a tendance à faire ''Psychologie niveau film américain de seconde zone.''
C'est peut-être voulu. -sous-entendu peut-être pas-
Du coup, on aime ou on aime pas...

Enfin :
QUOTE("Mitgard")
Par moment il fait référence a l'équipe de joueurs que j'ai personnellement masterisé ( baron, triz', sered, tator, ...) mais j'ai fait en sorte que tout soit compréhensible par des non avertis.
J'suis peut-être aveugle, mais je ne me suis pas vu ?


--------------------
L'Âge des Escarmouches : un jeu de figurine par des joueurs et pour des joueurs.
Plus d'infos sur le blog : http://escarmouche.over-blog.fr/
Top
User is offlinePM
Quote Post
Mitgard
post Mar 23 2005, 05:57 PM
Message #4


Chapelier toqué
Group Icon

Groupe : Membre Honoraire
Messages : 1719
Inscrit le : 2003
Lieu : ici ou ailleurs
Membre no. 163



désolé j'ai eu tellement de joueurs que je me souvenais plus si tu y avais joué.

QUOTE
Y'a même pas un Gnap !


si je me souviens bien ton gnap en pot a fini recraché dans le corps d'harry par terre par la faute du baron ( qui t'as sauvé en passant)

QUOTE
Pis je trouve moyen / déplacé / de mauvais gout de régler ses comptes en "public"...

Mais bon, si ça peut te soulager d'en remettre une couche...


Primo je ne regle aucun compte. quand j'ai commencé a écrire ca, je broyais du noir, et ca m'a permis de me retrouver et de délirer avec mes potes proches.
secondo j'ai dépassé ca depuis un moment deja. Le temps est relatif mon petit triz', il n'avance pas a la meme vitesse pour tout le monde^^.
tercio, J'ai pris un évenement réel comme base pasque je savais pas comment commencer. Le fait que 2 de mes joueurs les plus barré se soient retrouvé la meme soirée et que ca ai déliré a fond est sans doute a l'origine de mon choix. Pour le reste je peux pas en dire plus, ce que tu prends pour un reglement de compte, je peux pas te l'expliquer sans foutre en l'air mon scénar. Donc si tu veux savoir, VIENS FAIRE LA PARTIE!!! dedieu!

ps : pour ton perso je comptais quand meme reprendre le gnap si t'es d'accord, pasque je voulais que ca se passe avant l'histoire d'E-Khol et de Poules-Lards. Pis tu m'as pas dis comment tu trouves...


--------------------
Mitgard - peintre-justicier désabusé en chaussettes, rêveur invétéré, fidèle de la malchance / infini, ennemi personnel : moi-même. Chapelier fou par intérim.

I'm back, and it will be hard!
Top
User is offlinePMEmail Poster
Quote Post
Triz'
post Mar 23 2005, 08:37 PM
Message #5


Ex Medfanis Scifico Moderatus
Group Icon

Groupe : Membre Honoraire
Messages : 3868
Inscrit le : 2003
Lieu : Etrechy-Massy (91)
Membre no. 88



QUOTE
quand j'ai commencé a écrire ca, je broyais du noir, et ca m'a permis de me retrouver et de délirer avec mes potes proches.

D'où ton retour récent...

QUOTE
temps est relatif mon petit triz', il n'avance pas a la meme vitesse pour tout le monde^^.

Déjà le moi de mars ! Putain ! J'ai dormi combien de temps ?

QUOTE
VIENS FAIRE LA PARTIE !!! dedieu !

Argh ! Le chantage !!!

C'est trop dur...

Résister je dois !!!

GNAP !!!

Trop tard...

Triz' - Bon alors, elles sont où ces fouttues boules poudres...


--------------------
Team BOUSE (BOUrrin SEnsible) 9.1
Grand Bourrinator du Lion © Eozen
Embassadeur de la Team BOUSE dans le 3.3
Ennemi Personnel /Background Rackham. Immunité /Nuits Blanches. Râleur instinctif (les "1" ne sont pas des échecs).
Top
User is offlinePMEmail Poster
Quote Post
BaronBreton
post Mar 27 2005, 09:05 PM
Message #6





Groupe : Membre
Messages : 886
Inscrit le : 2003
Membre no. 174



Bon j'ai de léger problème avec ce texte... et léger est un mot un peu léger...

Je trouve que ça fait "biographie" mais trop biographie qui ne respectent pas les autre, ou plutôt l'intervention des autres
Je m'attendais a trouver un récit de partie avec une trame principale et je lit un récit de ce qui est arrivé en "vrai", le tout avec un seul point de vue...
La prochaine fois que tu fais intervenir quelqu'un qui existe (utilisation d'une "image" donc) et bien préviens la dites personne car voir sa vie étaler ne me plaît pas v-r-a-i-m-e-n-t.

Sinon l'écriture ça va.

Même si un gros mot tout les paragraphe me bloque énormément dans la lecture, Pratchett en utilise, mais bien moins !
On attend la suite.


PS: Oui mettre par écrit ça soulage, publié sa vie (et celle d'autre) c'est une autre histoire !

Mod Damned: Des modifications ont été apportés à ce topique.


--------------------

Team Bouse 9.1
(BOUrrin SEnsible)
Limbes d'Achéron. Fléau/Aarklash, Pacte de Non-bourrinisme.


http://team-bouse.forumactif.com/
Top
User is offlinePMEmail Poster
Quote Post
Mitgard
post Apr 10 2005, 06:31 PM
Message #7


Chapelier toqué
Group Icon

Groupe : Membre Honoraire
Messages : 1719
Inscrit le : 2003
Lieu : ici ou ailleurs
Membre no. 163



comme viens de le préciser Damned le texte a été modifié. Les noms changés, certaines situations modifiées et les descriptions adaptées aux nouveaux personnages.


Je viens enfin de pouvoir lire le post du baron, vu le sujet a été retiré avant que j'ai l'occasion de le lire.

Il reste une mention a la soirée dont tu parles, mais comme tu as joué la premiere partie de l'aventure je pense que tu as compris pourquoi j'ai choisis une fête un jour de l'an. Je pensais que profiter de cette soirée pour rendre une sorte d'hommage a certains de mes joueurs c'était bien mais bon, apparement j'ai eu tort vu que ca n'a pas été pris comme ca.


QUOTE
Je trouve que ça fait "biographie" mais trop biographie qui ne respectent pas les autre, ou plutôt l'intervention des autres
Je m'attendais a trouver un récit de partie avec une trame principale et je lit un récit de ce qui est arrivé en "vrai", le tout avec un seul point de vue...
La prochaine fois que tu fais intervenir quelqu'un qui existe (utilisation d'une "image" donc) et bien préviens la dites personne car voir sa vie étaler ne me plaît pas v-r-a-i-m-e-n-t.


Un point de vue, bien sur, vu que je suis seul a écrire, mais vu la vitesse a laquelle ca s'échappe de la réalité je pensais que ca ne posais pas de probleme.
En ce qui me concerne, ca me permettait de mettre plus de vivant dans une intro d'un truc qui va vite devenir déjanté. Comme toute personne qui écrit ( ou dans tous les domaines ou je travaille), je m'inspire de mes émotions. Mais quand j'ai fini d'écrire ce texte, j'ai laissé passé du temps et je l'ai relu pour me rendre compte que finalement il n'était pas aussi négatif que ce que je craignais. Je l'ai posté dans un état d'esprit libéré de toute contrainte. J'ai eu tort je m'en excuse mais je ne reviens jamais en arreière sur quoi que ce soit.

QUOTE
Même si un gros mot tout les paragraphe me bloque énormément dans la lecture, Pratchett en utilise, mais bien moins !
On attend la suite.


je ne suis pas pratchett, (je suis loin d'en avoir le talent ou la prétention) et la suite est en cours, mais comme on a raccourci le passage sur la confrérie ( stop spoilers) je comble les manques...

QUOTE
PS: Oui mettre par écrit ça soulage, publié sa vie (et celle d'autre) c'est une autre histoire !


Je n'ai rien a soulagé, mais il semble que ca ne soit pas le cas de tout le monde. Si y'a un truc a me dire , qu'on vienne le faire en face. En fait pour la partie j'aurais voulu avoir TOUS les joueurs qui ont égayés les autres parties, mais j'avais peur que certains réagissent comme ca raison pour laquelle on a fini en cercle très fermé. Ce que je trouve déplorable c'est de faire tout un plat d'un truc qui finalement ne regarde que moi.


--------------------
Mitgard - peintre-justicier désabusé en chaussettes, rêveur invétéré, fidèle de la malchance / infini, ennemi personnel : moi-même. Chapelier fou par intérim.

I'm back, and it will be hard!
Top
User is offlinePMEmail Poster
Quote Post
Triz'
post Apr 11 2005, 08:08 AM
Message #8


Ex Medfanis Scifico Moderatus
Group Icon

Groupe : Membre Honoraire
Messages : 3868
Inscrit le : 2003
Lieu : Etrechy-Massy (91)
Membre no. 88



QUOTE
comme tu as joué la premiere partie de l'aventure je pense que tu as compris pourquoi j'ai choisis une fête un jour de l'an.

Euh... Non... L'ô pô compris...

QUOTE
Je pensais que profiter de cette soirée pour rendre une sorte d'hommage a certains de mes joueurs c'était bien

Attends... Si je me gourre pas entre "la" soirée et ton aventure, y'a qu'une personne en commun, non ?


--------------------
Team BOUSE (BOUrrin SEnsible) 9.1
Grand Bourrinator du Lion © Eozen
Embassadeur de la Team BOUSE dans le 3.3
Ennemi Personnel /Background Rackham. Immunité /Nuits Blanches. Râleur instinctif (les "1" ne sont pas des échecs).
Top
User is offlinePMEmail Poster
Quote Post
Mitgard
post Apr 11 2005, 08:37 PM
Message #9


Chapelier toqué
Group Icon

Groupe : Membre Honoraire
Messages : 1719
Inscrit le : 2003
Lieu : ici ou ailleurs
Membre no. 163



y'en avais au moins un.

Quand au jour de l'an, Si vous aviez moins fait les cons pendant que je gallérais a essayer de démarer l'aventure alors que sieur tirz' racontait ses blagues a qui veut les entendre... Bon de toute facon je vais mettre l'explication dans le texte qui suit.

Et pour prouver ma bonne volonté Si on me le demande gentiment, je coupe le morceau qui vous choque et le remplace par autre chose je suis en train d'en écrire un dans le train pendant que je vais au taf j'uploaderais ca des que je pourrais...


--------------------
Mitgard - peintre-justicier désabusé en chaussettes, rêveur invétéré, fidèle de la malchance / infini, ennemi personnel : moi-même. Chapelier fou par intérim.

I'm back, and it will be hard!
Top
User is offlinePMEmail Poster
Quote Post

1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

Fast ReplyReply to this topicTopic OptionsStart new topic


 


Lo-Fi Version
Time is now: 19th September 2020 - 02:13 PM



La CFW forum skin 2.1 -Taucity.