Help - Search - Member List - Calendar
Full Version: Journal de Campagne
La Communauté Francophone du Wargame > Communauté > Campagne Estivale CFW > Fluff de la Campagne
Son of Aenars
Je décrirai donc ici les points importants concernant mon royaume et mes alliés ; n'étant là que le weekend, je ne pourrai décrire que quelques tours.

Libre aux autres participants de le faire pour ce qui se passe pendant la semaine.

Année ducale 3849 :

Le Roi Guizhetep, après un long sommeil de quelques siècles, s'est enfin réveillé pour assouvir sa soif de conquête.

En premier lieu, afin de monter son armée, le roi avait besoin de ressources et de nouveaux territoires à conquérir afin d'étendre sa domination dans tout le désert.

Les deux armées du roi furent envoyées en direction de mines proches récemment découvertes par les éclaireurs, et une délégation fut envoyer vers une troisième mine frontalière du royaume, afin de pacifier la zone. Mais aucune résistance ne fut opposée à la délégation, ce qui permit la construction d'un nouvel avant-poste près de la mine.

Une nouvelle scierie et un nouveau camp de prospecteurs furent construits, ainsi que trois nouvelles villes, fondées sur d'anciens avant-postes afin de consolider les positions extérieures.

Le Roi avait en tête de se débarrasser du royaume mineur compte vampire proche et d'occuper la Grande Forêt de Sylvannia (ainsi que l'avaient dénommée les habitants non-morts de cette région). Pour s'assurer la conquête de ce royaume, le Roi forgea une alliance avec le deuxième Royaume Roi des Tombes, celui de Ramsès I, tout proche, et qui pourrait donc l'aider sur le plan militaire afin de contrôler totalement la Sylvannia.

Le Roi décida également de s'allier avec le royaume skaven des monts d'orient, afin d'être tranquille de ce côté. Le flanc du royaume étant ainsi protégé, il pouvait se concentrer sur l'expansion du Royaume et la destruction des vampires.


C'est sur une saison de campagne sans batailles que s'acheva ce premier tour de campagne pour mes Roi des Tombes.
Dran99
Je continue le journal. Je précise que j'occupe le royaume skaven d'orient dont parle Son of Aenars.

Ce royaume skaven à dominance Eshin a lui aussi connu une vaste phase d'expansion durant trois années successives. Durant ce temps ont été forgées deux alliances : une avec les choses-mortes de Guizhetep et une autres avec les skavens de la Terre des Ombres.

Au cours de la troisième année, l'inévitable se produisit : les perfides choses-lézards d'Itzin-Huapak attaquèrent les bien-aimés terriers qui n'avaient fait de mal à personne. Et cela, alors qu'ils préparaient une attaque dans les règles de l'art (c'est à dire par derrière) du Bretonnien oriental.

En effet, vu le nombre de Bretonniens sur la carte on en était à se demander s'il ne se reproduisaient pas entre eux.

Ceci mis à part, le sournois lézard attaqua avec trois armées dont deux furent misent brillamment en échec par une force d'esclave deux fois inférieure en points. Malheureusement, les soldats d'élite du royaume, les Coureurs d'Egouts et les Assassins se firent massacrer par une force constituée en majorité de skinks.


Voilà pour ma part mes actions sur la campagne, durant mon bref séjour chez les organisateurs. Ceux-là mêmes que je remercie pour l'hébergement et le temps qu'ils ont dû passer à tout organiser.

Cependant je trouve que l'on aurait pu me donner ma Triade Sournoise avant le troisième tour, surtout quelle est morte à la partie suivante.
Doomsword
Mon propre royaume skaven, fort de sa douzaine de villes et de ses deux cités, s'est également étendu.

Dès la reprise des activités, il semblait nécessaire de tisser des alliances, c'est pourquoi des émissaires furent envoyés à plusieurs princes, ducs et autres dirigeants. Certains furent repoussés, d'autres encore, comme ceux envoyés à Cortex, chef du clan Eshin, et au Duc de Frontenex, un important Royaume de Bretonniens, furent bien reçus. Les autres n'ont pas encore été revus.

Par la suite, une alliance a également été formée avec Ishtar, Elu de Slaanesh, ainsi qu'avec un chose-homme d'un royaume dévot du Dieu au Marteau, situé plus au sud. Ces deux alliances commerciales et militaires pourraient s'avérer payantes.

Par la suite, les armées skavens ont, après dix ans de campagne et d'assauts incessants, repris le contrôle de la quasi-intégralité de la Terre des Géants, une île situé au nord de la capitale. Les elfes sont sur le point d'en être définitivement repoussés. Mais les forces skavens ont été grandement retardées, puisque deux d'entre elles ont dû se déplacer pour une attaque simultanée visant à mettre les choses-elfes au pas.

Pour l'instant, seuls les elfes se sont opposés longtemps aux armées skavens, mais tous les alliés du royaume sont sur le point d'être attaqués...

La guerre entre les brutaux choses-lézards et les alliés-alliés du clan Eshin s'étant heureusement rapidement arrêtée, la troisième grande armée a pu aller débarquer dans les Terres du Sud pour soutenir le chose-homme : les choses-mortes se sont levées une fois de plus, avec à leur tête un Roi poussiéreux.

Les armées skavens triomphantes arriveront avant la fin. Sans doute, les Impériaux pourront-ils envoyer quelques unes de leurs technologie pour étude...

La deuxième grande armée, après avoir déselfisé la Terre des Géants, se dirigera à l'ouest pour aider les Slaaneshi, en échange d'esclaves, évidemment !


HRP: La campagne s'est bien déroulé jusqu'à présent, puisqu'on arrivait environ à jouer un tour par jour.

Espérons que cela continue ainsi.

Dommage que plusieurs joueurs aient dû partir avant la fin, mais telle est l'imprévisibilité des vacances !

Doomsword
Son of Aenars
Année ducale 3850 :

Le Roi Guizhetep continuait d'agrandir son Royaume et plus aucune parcelle du désert ne lui résistait.

La construction de nouvelles mines permit de recruter de nouvelles unités lourdes telles que des Ushabtis et des Gardiens des Tombes.

Les grandes armées royales se dirigèrent vers les terres de leurs ennemis de toujours, les comtes vampires, qui barraient la route vers le royaume allié du suzerain Ramsès Ier, tout en empêchant également l'accès au bois de la forêt de Sylvannia.

Vers la fin de l'année, les espions rapportèrent que des pillards avaient trouvé dans une ancienne pyramide un artefact très précieux : une Arche des Âmes Damnées. Le Grand Prêtre Liche Apophis ne pouvait tolérer que des humains aussi misérables s'approprient une relique de cette importance, il décida donc de barrer la route aux pillards avant qu'ils ne sortent du royaume.

Des guerriers squelette sortaient comme par enchantement du sable sous les injonctions d'Apophis, les pillards résistèrent farouchement et ce n'est qu'à quelques centaines de mètres de la frontière que le convoi de l'Arche fut stoppé. Les pillards étaient submergés par le nombre des guerriers squelettes invoqués et il ne resta bientôt plus aucun survivant. Apophis ramena victorieusement l'Arche à la capitale.

L'année allait s'achever mais une sombre menace s'élevait des monts d'Orient ; les alliés du clan Eshin allaient bientôt être attaqués par de sombres créatures reptiliennes et Guizhetep ne pouvait rien faire d'autre que d'attendre des nouvelles de leur part.

Trois années s'écoulèrent et un émissaire du clan Eshin vint annoncer que les reptiles avaient été repoussée aux portes du royaume et qu'ils avaient cessé leurs attaques, sans doute de sombres négociations s'étaient-elles déroulées.
Son of Aenars
Tour 6 qui fait suite au trois années de conflit skaven vs HL durant lequel je n'était pas présent.

Année Ducale 3854

Moi, Guizhetep, j'allais enfin lancer la guerre contre ces satanés vampires, c'est donc dans la perspective d'assurer le ravitaillement en squelettes et en ressources que je construisis une nouvelle mine et un petit camp de bûcheron. Grâce à ces nouvelles ressources, de nouvelles villes furent fondées et mon armée se vit attribué deux Catapultes, une dizaine d'Ushabtis et un régiment de Gardiens des Tombes.
La guerre pouvait commencer et j'allais attaquer simultanément un avant-poste et une ville appartenant à des vampires Dragons de Sang.

La bataille contre l'avant-poste aurait dû être une partie de plaisir, mais l'erreur du Prêtre-Liche Mikaïlis, Hiérophante de l'armée, fut fatale : celui-ci s'était envolé avec sa Cape des Dunes et avait atterri près du général adverse, le nécromancien Darklas, et lui envoya un projectile magique qui renvoya Darklas rejoindre ses ancêtres. Cependant, Mikaïlis se trouvait isolé, et un groupe de survivants Goules se jetèrent sur lui, mais il parvint à esquiver les attaques et même à en tuer une.
Il appela les Gardiens des Tombes pour lui venir en aide, mais ceux-ci encore sous le coup de la victoire contre le vampire nouveau-né ne réagirent pas, et cette fois, Mikaïlis ne s'en sortit pas indemne ; une blessure fatale acheva son emprise sur l'armée des tombes. Les Rois des Tombes et les Vampires tombaient tour à tour en poussière, mais au final, ce furent les Rois des Tombes qui furent le plus affectés par la mort du Hiérophante. Le résultat de la bataille fut une victoire mineure des Comtes Vampires, Mikaïlis était mort, le prince Laab s'en sortit avait une grave blessure au torse et le Prêtre Amon en réchappa miraculeusement.

La bataille contre la ville des Dragons de Sang allait s'annoncer plus serrée et cette fois, j'optais pour une tactique plus statique avec de nombreux Archers et une Arche. Les Rois des Tombes étaient très bien partis et la défaite des Comtes Vampires était inévitable, mais la malchance s'abattit sur les Rois des Tombes, la dernière unité d'Ushabtis se fit massacrer par des Gardes des Cryptes, ne leur faisant aucune perte ; le Prince, dans un élan d'héroïsme _ ou de stupidité _ se jeta sur le Carrosse Noir de dos, et une malheureuse riposte du Spectre lui fit perdre le combat. Cette bataille se solda finalement par une égalité, menant au pillage de la ville, mais pas à sa conquête.

Le prince fut blessé au torse et, forts de leur expérience, les deux Prêtres-Liches Amon et Râ, ayant participé à la bataille, acquirent une Résistance à la Magie (1).

La guerre contre les Comtes Vampires avait plutôt mal débuté, mais je ne resterais pas sur un échec, d'autant plus qu'une troisième Cité serait bientôt érigée et qu'une nouvelle armée pourrait bientôt prêter main forte aux deux premières.
Doomsword
Nous voici donc dans la période post-Bataille Finale, où 15 000 points de troupes s'affrontèrent pour la défense de leurs intérêts.

D'un côté, le Bien était défendu par moi-même, à la tête de mes Tiléens, Titi et ses Kislévites, Legend of Chaos et ses Hauts Elfes, Temus et FX à la tête de leurs Impériaux.

De l'autre, le Mal, représenté par Son of Aenars et Ramses Ier, menant leurs Rois des Tombes, Le Cal et son clan Eshin, Eanil et ses Elfes Sylvains (...) et Malekith et ses Comtes Vampires.

Le Mal ayant fait le choix d'employer beaucoup de Sorciers (une dizaine, sans compter les Prêtres-Liches et autres Princes des Tombes), nous fûmes fortement dépassés en magie. A l'opposé, les impériaux prouvèrent leur réputation d'ingénieurs, en faisant des estimations précises tout au long de la partie, et un seul Incident de Tir (contre huit pour le Mal).

De notre ligne de bataille étincelante, il ne restait, après huit heures et quelques de jeu, que quelques poches de résistance. Les Elfes, n'ayant pour une fois de Hauts que le nom, désertèrent lâchement le champ de bataille, en partie ; heureusement pour nous, la cavalerie tint bon quelques tours.

L'infanterie impériale fut entièrement massacrée, refusant jusqu'au bout de céder du terrain. Les habiles contre-charges menées furent toutes contrée par la supériorité numérique de nos adversaires, qui avait regroupé leurs formations, au contraire des nôtres.
Mon unité de Sentinelles-Fantômes infiltrée commença la partie sous une grêle de flèches, et, chargée par des Coureurs Nocturnes, fut massacrée, laissant en vie mon Héros, qui vengea son régiment, avant de finir par tuer les servants d'une Catapulte et faire fuir des Jezzails. Le tout en esquivant deux tirs de Catapulte et sept tirs de Jezzails.

Mes Piquiers jouèrent leur rôle jusqu'au bout, puisque aucun régiment ne flancha, malgré la pluie de Crânes Hurlants reçue. Arrivés au corps-à-corps, à mi-effectif, ils tinrent en échec une unité de cavalerie lourde et une unité de Gardes Éternels. Mes Gardes Rouges tinrent bon, chargés de toutes parts par des Zombies grimaçants et des nuées d'êtres immatériels.

Les unités de cavalerie kislévite chargèrent peu, mais eurent tout de même un impact.
Le Haut Elfe ayant recruté un Prince Dragon chevauchant son fidèle camarade monstrueux, nous parvînmes à entamer quelques unités, avant qu'un Assassin ne mette le cavalier hors de combat.
La magie fut, de notre côté, très discrète.
En face, les Rois des Tombes avaient choisi de jouer uniquement de la cavalerie et des chars, ce qui s'avéra payant.

L'elfe sylvain réussit à faire survivre ses Esprits de la Forêt jusqu'au bout, et sa Garde Eternelle finit la partie à trois, grâce à un tir de Mortier bien placé et un combat contre des Piquiers.

Le clan Eshin fut peu touché, mis à part en fin de partie.

Enfin bref, nos unités ont tenu jusqu'au bout, mais cela ne fut pas suffisant.
Doomsword
malekith
QUOTE
Le Mal ayant fait le choix d'employer beaucoup de Sorciers (une dizaine, sans compter les Prêtres-Liches et autres Princes des Tombes)

Bho, bho, bho, finalement, la magie a pas fait grand chose. Pour ma part, j'ai invoqué des Zombies de partout, mais cela n'a pas changé le déroulement de la bataille.

Je tiens à souligner la résistance héroïque des Piquiers de la Légion Rouge. Une bande de brutes épaisses, qui a tenu en échec pas moins de quatre de mes régiments l'assaillant de toutes parts sad.gif. Chapeau bas, donc.

Malgré notre puissance magique supérieure, je trouve que la bataille fut très amusante et plutôt équilibrée (de mon côté, en tout cas...).

Voila, très sympa comme bataille.

Je profite de ce post pour remercier les orgas de la campagne, Doomsword, Etienne, Eanil, Temus, folken, qui ont été très sympas et accueuillants.

Voilà, merci pour ces deux semaines passées avec vous, remplies de Donjon & Dragons, de batailles et d'un peu de réseau (Eanil, un jour je te mettrais ta misère à War III wink.gif ).

-Malekith-
Belannaer
Ah ! Enfin un ordinateur !
Merci aux posteurs pour ces petits résumés, et aussi aux orgas pour cette campagne aussi divertissante que conviviale et, si ce n'est reposante, du moins rafraîchissante pour les idées !
J'ajoute mon petit grain de sel, en parlant cette fois du nord...


Le Royaume d'Elvindor, situé au nord-ouest le plus total du monde de... (euh, peut-être qu'il faudrait lui donner un nom) hum, du monde en question, se satisfaisait pleinement de sa situation : un royaume Haut Elfe (Aegalis) au sud ; peu de menaces extérieures si ce n'est un territoire chaotique (Xalès) au sud-est et le très étendu peuple Skaven (Doomsword), heureusement assez éloigné à l'est ; un long fleuve débouchant sur l'immense mer intérieure ; et enfin, des montagnes proches contenant des mines indispensables, ainsi que deux forêts avoisinantes.

La première année, le Conseil de la Lune, constitué des plus éminents membres des familles les plus renommées du pays, jugea opportun de se concentrer sur la défense minimale qu'il fallait acquérir pour repousser une éventuelle invasion, et entreprit la formation de Cavaliers d'Elvindor, de Chasseurs Emeraudes et d'Archers du Tigre. Comme l'expansion initiale d'un royaume est primordiale, trois Avant-postes furent construits et une Ville érigée, ainsi qu'une Mine pour subvenir aux besoins en métal. De plus, le royaume elfique méridional accepta avec joie la proposition d'alliance du Conseil, et le commerce alla bon train entre nos deux nations.

Bien que continuant de renforcer les troupes par l'acquisition de Balistes, de Maîtres Massistes et d'une poignée de Gardes de la Lune, le Conseil consacra plutôt la deuxième année à l'économie, en construisant encore trois Avant-postes, poursuivant l'expansion vers les montagnes de l'ouest, mais également deux Villes, ainsi qu'un camp de bûcherons très efficace. L'armée de la cité d'Elvindor, ne charchant aucunement querelle avec les royaumes avoisinants, se déplaçait hors du pays pour faciliter la fondation des Avant-postes.

C'est lors de la troisième année que quelques combats, heureusement sans grande gravité, se déclarèrent. Les colons envoyés sur un territoire forestier occupé par des autochtones Elfes Sylvains rencontrèrent une violente résistance et comprirent trop tard (après une sévère défaite, avouons-le) leur mauvais choix tactique d'envoyer des troupes d'élite pour une simple colonisation. Les Cavaliers d'Elvindor et les Chasseurs Emeraudes fraîchement enrôlés furent perdus, ainsi que les Maîtres Massistes acquis l'an passé. Toutefois, le Conseil se débrouilla pour finir de mettre sur pied une conséquente unité de Gardes de la Lune, et les constructions battirent leur plein, avec notamment deux nouveaux Avant-postes, une Mine supplémentaire et trois Villes.
Une petite escarmouche se déroula également dans les bois du sud des montagnes, où une vingtaine de combattants, composée de guerriers Elvindoren et de Chasseurs Emeraudes, permirent la capture, en même temps que le sauvetage des griffes de monstres tels que des Loups Géants ou d'une Cockatrice, de magnifiques Licornes, qui permit de constituer une unité de Frères des Licornes.

Les deux années suivantes furent moins tourmentées, mais non moins actives : grâce aux revenus croissants, les effectifs furent plus que doublés, huit Avant-postes et six Villes furent bâties, et les événements importants sont sans doute l'érection d'une deuxième Cité qui permit la mise sur pied d'une deuxième armée, la construction d'un Port à la fois commercial et militaire, et une alliance fructueuse avec un nouveau royaume Haut Elfe (legend of chaos) situé entre les deux autres royaumes elfiques.


Voilà pour moi, sinon je regrette de n'avoir pas été présent pour la bataille finale, qui a l'air d'avoir été aussi passionnante que longue ! Et encore merci aux organisateurs, ainsi qu'aux participants pour l'ambiance.
malekith
Je vais donc parler de mon royaume.

Le royaume de la confrérie des ombres s'étend sur une grande chaine de montagne à l'extrème sud est de la carte.
D'abord un royaume sans importance, il grandi rapidement grace à l'aide financière du royaume homme lézard d'Eanil. Grace à ce dernier, je pus m'étendre vers les plaines verdoyantes bordant le grand océan.
L'arrivée d'un royaume peuplé d'elfes noirs vénérants slaanesh juste au sud du mien après quelques années de campagne fut pour le moins inquiétant. Mais après une intervention musclée de mon comparse Homme lezard, le slaaneshi s'avéra pacifique à mon egard et à celui de mon allié.
Je dirigeait donc mes armées vers le nord, en direction d'un royaume mineurs bretonnien qui s'étendait sur une forêt convoitée par mes alliées à la peau ecailleuse. Mon armée d'invasion fut rudement repoussé par les fier chevaliers, bien que celle ci fut supperieure en nombre. Ce n'était que partie remise, et après l'achat de troupe lourde ( les ombres c'est pas vraiment la panacée face aux bretos...), je me préparais à attaquer de nouveau.

Durant tout ce temps, j'envoyais de nombreux colons dans les territoires adjacents, dans le but de faire miennes ces terres. Les quelques colons rencontrés ce montrèrent plus que vindicatifs et nombre de mes colons furent tout bonnement massacrés.
Malgrés tout, mon royaume grandissait à vu d'oeil, et il me fallait entretenir plus de troupe si je voulais devenir un "poids lourd" economique et militaire.
J'entrepris donc la construction de plusieurs cités, dans le but d'augmenter ma puissance militaire.
Mais il me fallait un allié très puissant pour mener mes projet à bien.
Je choisi donc d'invoquer un puissant élémentaire des ténèbres. J'entrepris la construction d'un portail démoniaque. Je montais ensuite une expédition dans le but d'enlever un sorcier skaven dont la puissance canaliserais les energies magiques du portail.
Malheureusement, l'expedition fut un echec cuisant et je du remettre mes plans d'invocation à plus tard.

Voila à peu près les différents évènements importants qui se déroulèrent dans mon royaume.

-Malekith-
This is a "lo-fi" version of our main content. To view the full version with more information, formatting and images, please click here.
Invision Power Board © 2001-2019 Invision Power Services, Inc.